Préparation accouchement
Grossesse et maternité (/paternité)

La préparation à l’accouchement, comment ça se passe ?

Se préparer à l’accouchement est très important pour les futures mamans, peu importe si c’est leur premier enfant ou non. En moyenne, ce sont 7 cours de préparation à l’accouchement auxquels les femmes participent. Mais alors, qu’est ce que la préparation à l’accouchement ? Qu’est ce que cela regroupe ? Comment y procéder ? On vous explique tout dans cet article.

.

La préparation à l’accouchement, qu’est ce que c’est concrètement ?

Afin de mieux vous préparer le jour J, que ce soit sur l’aspect physique et psychologique, il existe des cours de préparation à l’accouchement. En effet, ceux-ci recouvre une large variété d’activités (yoga prénatal, piscine, chant, haptonomie, sophrologie…) qui vous permettront de vous détendre et de vivre au mieux le jour de votre accouchement.

Premièrement, sachez qu’une femme enceinte bénéficie de 8 séances de préparation à l’accouchement intégralement remboursées par la sécurité sociale. Le premier rendez-vous, qui se déroule aux alentours du 4ème mois de grossesse, est un entretien prénatal précoce.

À noter que depuis mai 2020, ce rendez-vous est obligatoire ! Il permet de définir vos besoins en accompagnement ainsi que votre planning de séances à venir.

Par ailleurs, sachez que les 7 autres séances sont ont aussi remboursées à 100% si celles-ci sont réalisées par un médecin ou par une sage-femme. Dans tous les cas, ces cours sont obligatoirement animés par ces professionnels à partir du 7ème mois de grossesse.

Pour vous donner un ordre d’idée, 80% des femmes choisissent une préparation à l’accouchement classique mais il existe d’autres méthodes alternatives que nous vous détaillons ci-dessous.

.

Quels choix de cours de préparation à l’accouchement s’offrent à moi ?

.

La méthode « classique » : la plus répandue

Cette méthode consiste à vous rassurer et à répondre à toutes vos interrogations. Vous la connaissez peut-être sous le nom de préparation sans douleur ou psychoprophylaxie obstétricale, c’est la technique la plus répandue.

Cette préparation classique est animée par une sage-femme qui vous rassurera sur le déroulement de votre accouchement. La majorité de cette préparation est théorique. Cette étape va vous aider à comprendre votre anatomie, connaître les déférentes étapes de la grossesse, des conseils pour l’allaitement… Tout ceci à pour objectif de vous rassurer !

En outre, cette méthode vous apprend aussi le côté « pratique » de l’accouchement. Pas d’inquiétude de ce côté là non plus ! En effet, vous y apprendrez les gestes, la respiration et les positions utiles pour faciliter le travail le jour J. De plus, vous apprendrez à gérer la douleur liée aux contractions. Vous vous exercerez, par exemple, à balancer votre bassin vers l’avant afin de vous soulager des futures douleurs dorsales et lombaires.

Petit (ou grand) avantage, le futur papa peut participer à certaines séances afin de le rassurer et de lui permettre de comprendre le déroulement du futur jour J !

.

La sophrologie : pour vous connecter à votre corps et gagner confiance en vous

La sophrologie permet l’éveil et le développement de la conscience en visualisant à l’avance le déroulement de l’accouchement. Cette méthode repose sur la prise de conscience de votre corps dans le but de mieux vous connaître et de vous détendre le jour J.

Comment ces séances se déroulent-elles ?

Les sages-femmes qui vous accompagneront vont vous aider à dédramatiser l’accouchement en vous relaxant au fur et à mesure des séances. En effet, vous allez apprendre à vous connecter à votre corps et à prendre conscience de vos sensations et de vos émotions. Ainsi, vous réussirez à surmonter vos peurs, appréhender les changements physiques et psychologiques et gérer votre stress et vos douleurs.

Après un temps de parole ayant pour objectif de vous détendre, vous allez travailler sur votre corps. De cette manière, vous allez vous projeter avec votre bébé et vous préparer à la maternité en plus de l’accouchement. Transportée dans un état de conscience similaire au sommeil, cela va vous permettre de maîtriser votre accouchement sans en devenir la spectatrice.

À partir de quand ?

Vous allez participer à ces séances à partir du dernier trimestre de votre grossesse. Ces huit séances ont lieu en groupe ou individuellement.

De plus, notez que l’entièreté des séances sont remboursées à 100% par la sécurité sociale à partir du 7ème mois de grossesse. Avant cette date, vous ne serez remboursée qu’à hauteur de 70%.

.

La préparation à l’accouchement en piscine : pour les amoureuses de l’eau

Cette méthode est absolument idéale pour les femmes qui adorent l’eau et qui désirent continuer une activité physique pendant leur grossesse.

Attention, se préparer dans l’eau ne veut pas dire accoucher dans l’eau !

Vous allez allier sport et sensation de bien-être et de légèreté en vous détendant dans l’eau. Dans les faits, vous participerez à des séances collectives dans une eau chauffée à 32-33 °C. Une sage-femme vous présentera des exercices qui amélioreront votre souffle, la position de votre bassin, la sensation de douleurs dorsales et lombaires et qui développeront votre sangle abdominale.

La préparation à l’accouchement dans l’eau possède d’autres avantages tels que le fait de drainer votre lymphe, assouplir vos muscles mais aussi visualiser le passage de bébé à la naissance.

.

La préparation à l’accouchement par le yoga : pour celles qui veulent garder une activité sportive

Cette méthode douce est idéale pour les futures mamans qui veulent conserver une activité physique. En outre, le yoga permet de vous relaxer, physiquement et mentalement. Le mot d’ordre est l’écoute de votre corps et vous apprendrez des exercices pour vous étirer et assouplir votre dos et votre bassin.

Toutefois, pas d’inquiétudes à avoir concernant la difficultés des postures, tout est fait pour que vous vous sentiez bien ! Vous allez comprendre le rôle de la respiration qui est très importante afin de vous relaxer, de mieux supporter les contractions, de placer votre bassin, etc.

Tout est mis en place pour vous permettre d’appréhender votre accouchement le mieux possible 🙂

.

L’haptonomie : pour celles qui veulent inclure le papa

Mais qu’est ce que ce drôle de mot ? L’haptonomie, c’est l’étude de l’affectivité. Celle-ci vise à établir une relation tactile avant la naissance pour rassurer le bébé. L’objectif de cette méthode est de guider votre enfant à travers un jeu de déplacement et le guider, à termes, à la sortie le jour J. Le rôle du deuxième parent est primordial le jour de l’accouchement car c’est lui qui aura appris à vous soulager.

Concrètement, vous pouvez commencer cette méthode dès que vous sentirez le bébé bouger, vers 5 mois. Le futur papa est alors impliqué pour nourrir un lien avec votre petit bout avant la naissance jusqu’au jour J.

.

Le chant prénatal : pour celles qui veulent s’amuser

Une méthode aussi amusante qu’originale, elle est faite pour celles qui aiment le chant et la musique !

L’objectif du chant prénatal est de vivre à fond votre accouchement en travaillant vos vocalises. En effet, celles-ci ont un effet détendant sur les muscles sollicités lors de l’accouchement tels que les abdominaux, le diaphragme, le périnée, etc. Pas besoin de chanter juste, seul le plaisir prime !

Ici, vous pouvez vous préparer en groupe, individuellement ou en couple. Vous allez apprendre des sons très spécifiques qui vont vous aider à respirer correctement, à gérer la douleur de vos contractions, à avoir de la force au moment du travail et à vous détendre.

Quel sont les impacts des sons sur mon corps et sur bébé ?

Chaque son est différent et joue un rôle précis dans votre corps. Les sons graves détendent votre périnée et votre bassin tandis que les sons aigus se concentrent sur le haut du corps et vous fournissent de l’énergie.

Sachez aussi que le bébé ressent les bruits et la musique bien avant la formation de ses oreilles. Ainsi, il participera avec vous à vos séances de chants ! À la manière de l’haptonomie, le chant prénatal permet de guider votre bébé le jour J à l’aide des sons entendus in utero.

Toutefois, il est bon de savoir que cette méthode n’est pas « conventionnée » et qu’il est souvent choisi comme complément à l’accouchement. Il peut aussi peut aussi être compliqué de trouver des sages-femmes ou des médecins qui enseignent cette méthode.

.


Besoin de trouver un mode de garde ? Rendez vous sur Pickaden. Vous pourrez visualiser les crèches, assistantes maternelle et agence de garde à domicile près de chez vous. Puis, leur envoyer en quelques cliques vos demandes pour de l’accueil régulier ou occasionnel !

Vous pouvez également retrouver dès à présent des articles tout savoir sur les différents modes de garde qui s’offrent à vous, quels différences entre tous les types d’accueil. Mais aussi savoir qu’est ce que la période d’adaptation, ou qu’est ce que le cofinancement de la place en crèche via l’entreprise. Vous pourrez également retrouver et estimer le prix d’une place en crèche ou le tarif d’une micro-crèche. Découvrir les différents modes de garde individuels et de nombreux autres. Ou même des conseils conseils sur les préparations à l’accouchement, des détails sur l’allongement du congés paternité ou encore sur votre sac de maternité.


Pour en savoir plus : téléchargez gratuitement notre guide complet des modes de garde !

Quels modes de garde existent et que choisir pour son enfant ?

Crèche familiale, parentale, municipale, micro-crèche, assistante maternelle, etc. Découvrez les avantages et inconvénients de chaque mode d’accueil, comment estimer le tarif d’une place en crèche, savoir à quelles sont les aides auxquelles vous pouvez prétendre, etc. nous vous expliquons tout dans notre guide complet des modes de garde. Téléchargez-le gratuitement et faites votre choix le plus sereinement possible.

Et découvrez également qui est Pickaden (www.pickaden.com).